Banniere de le crop
au-nom-de-lenfantAu nom de l'enfant...  - Anne Reiser - Ed. Favre - Novembre 2012 - ISBN 978-2-8289-1341-0

Autorité parentale, nom de famille, pension alimentaire, chaque fois c’est au nom de l’enfant qu’hommes et femmes se livrent les luttes les plus acharnées lors d’une séparation. En justice, c’est également en son nom que ses parents s’opposent, surtout que sa naissance représente, pour celui qui cesse ou diminue son activité professionnelle, une perte d’autonomie financière.

Le processus du démariage prévu par nos lois n’a-t-il pas un effet exactement contraire au but recherché, qui est de protéger la progéniture du couple désuni? Et en attendant les réformes espérées, l’avocate Anne Reiser livre aux couples des modèles de conventions qui leur permettront de clarifier et pérenniser leurs engagements, afin qu’ils puissent, le cas échéant, se séparer sans se déchirer.



famille-ses-droitsLa famille et ses droits, Autorité parentale, entretien des enfants, mineurs en société, etc. - Suzanne Pasquier Rossier - Ed. Bon à savoir - Mars 2009 - ISBN 978-3-909676-33-0 
 
Au moment d'une séparation ou d'un divorce, la loi permet de régler la question de l'entretien des membres de la famille et d'attribuer l'autorité parentale, le droit de visite et le nom de famille. Mais le droit est aussi utile en dehors des grosses crises. Lorsque tout va (plutôt) bien, les parents se demandent par exemple jusqu'à quel point ils doivent entretenir leur enfant majeur, ou si l'enfant mineur doit être constamment sous surveillance.
 
De leur côté, les enfants revendiquent le droit de dépenser leur argent de poche comme ils l'entendent ou de se défouler sur les forums internet. Ce guide apporte des réponses dans de nombreux domaines touchant la famille : établissement de la paternité et recherche des origines, adoption, autorité parentale et obligation d'entretien, règles de protection des jeunes au travail, protection de la maternité, allocations familiales et déductions fiscales, etc.


couple-devant-loiLe couple devant la loi, Mariage, union libre, pacs - Divorce, veuvage - Anne Zirilli - Ed. Bon à savoir
Septembre 2006 - ISBN 978-3-900676-24-8
 
Ce n'est souvent qu'en cas de divorce (ou de séparation) que l'on mesure l'importance de la loi dans la vie d'un couple. A l'heure de s'unir en effet, personne n'a vraiment envie d'aborder toutes les questions juridiques que pose le mariage ou le pacs. On veut bien assumer (avec une certaine distance humoristique) les incontournables démarches administratives, mais guère plus... Sauf, bien sûr, si l'amour se complique parce que la nationalité des deux partenaires est différente, le précédent mariage n'est pas totalement dissous, etc.

Et pourtant, Cupidon pourrait sans autre ouvrir une importante étude d'avocats à lui tout seul! Car à tous moments de leur vie commune, les membres d'un couple doivent prendre des décisions d'ordre juridique. Et même les concubins qui préfèrent l'union libre n'échappent pas à l'arbitrage légal, par exemple pour ce qui concerne les enfants.


outreau-apresOutreau et après ?
La justice bousculée par la Commission d'enquête parlementaire
- Florence Samson - Ed. L'Harmattan
Septembre 2006


A partir des travaux de la Commission d'enquête parlementaire d'Outreau, cet ouvrage est une réflexion sur l'état actuel du système judiciaire français et tente de participer au débat par la proposition d'idées. Pour ce faire, l'auteur s'est appuyée sur de nombreux rapports, discours et textes de loi. Elle plaide pour une justice équitable, accessible et indépendante, ne subissant pas de pressions.


ultime-tabouL'ultime tabou - Femmes pédophiles, Femmes incestueuses - Anne Poiret - Ed. Patrick Robin - Janvier 2006
Femmes pédophiles, mères incestueuses dans les différents pays où cette enquête a mené l'auteur, personne ne veut entendre ces mots.

Le tabou cache un comportement aussi difficile à comprendre qu'à nommer. Comment fait un enfant pour survivre à cela ? Quels choix s'offrent à lui. Oublier ? En parler ? Mais à qui si personne ne le croit ? Face à ces situations impensables, la parole est souvent étouffée, la souffrance ignorée, minimisée et les droits bafoués. Reconnaître les femmes pédophiles et leurs victimes, n'est-ce pas sortir de l'angélisme lié au rôle de la mère ? Une enquête et des témoignages qui dérangent, qui renvoient aussi à notre représentation de la sexualité féminine.


jai-mentiJ'ai menti - Virginie Madeira et Brigitte Vital-Durand Dallaire - Ed. Stock - Janvier 2006
En 1999, Virginie, 14 ans, accuse son père de l'avoir violée. Il sera condamné en 2001 à 12 ans de prison par la cour d'assises de Reims. Or, quelques années plus tard, la jeune fille avoue avoir menti.

Voici son histoire, émouvante et véridique. Pour la première fois, on a ici la confession d'un enfant menteur. Virginie explique les raisons de son épouvantable fausse accusation. Elle décrit comment elle s'est retrouvée prise à son propre piège, tétanisée par la catastrophe qu'elle a déclenchée, et comment elle a été enfermée dans le statut d''enfant-victime', dont personne n'a su la sortir en la faisant revenir en arrière. A travers son témoignage, rédigé à la première personne, la jeune fille, qui a aujourd'hui 21 ans, veut innocenter son père. Celui-ci a passé 6 ans en prison, il vient d'être mis en liberté conditionnelle, et demande la révision de son procès. Car, malgré les révélations de sa fille, il est toujours coupable aux yeux de la justice. Dans le paysage judiciaire contemporain, la démarche de Virginie est exceptionnelle.


ecole-soupconL'école du soupçon, Les dérives de la lutte contre la pédophilie - Marie-Monique Robin
Ed. La Découverte - Décembre 2005

La pédophilie est un mal dont on avait mal jugé l'ampleur jusqu'au seuil des années 90, où de nombreuses affaires éclatèrent dans les médias et ne manquèrent pas de terrifier l'opinion publique. L'Éducation nationale ne fut pas épargnée, qui dut bien reconnaître qu'il y avait des pédophiles dans ses rangs...

C'est sur cette question de la pédophilie à l'école que s'interroge Marie-Monique Robin, journaliste née en 1960 lauréate en 1995 du prix Albert-Londres. À travers une enquête poussée et courageuse, l'auteure montre comment, à l'autocritique de l'Éducation nationale, l'État a répondu par des mesures inadaptées, qui ont nui à la sérénité des enseignants et des enfants, stigmatisant les uns et angoissant les autres. Aujourd'hui, les professeurs ont peur et refusent le moindre contact physique avec les élèves... Aujourd'hui, les élèves tendent à prendre pour une perversion d'adulte le moindre toucher... S'il faut bien sûr lutter contre l'enseignant pédophile, comment restaurer une atmosphère sereine ?


mepriseLa Méprise : L'Affaire d'Outreau - Florence Aubenas - Ed. Seuil - Octobre 2005

De mai à juillet 2004, s'est tenu à Saint-Omer le procès de l'affaire Outreau : 17 personnes accusées de faire partie d'un réseau de pédophilie. Elles sont présentées comme de vrais monstres, qui vendent des enfants, les violent et parfois les tuent. Il y a là des notables, un huissier et sa femme qui vient en tailleur à des orgies dans une Cité HLM, un curé qui tient en laisse un berger allemand lubrique, une boulangère qui fait trafic de cassettes pédophiles en Belgique sous ses cartons de confiseries. Parmi ces accusés, 13 se disent innocents. Ils sont dénoncés par les 4 autres, deux couples de voisins. Mensonges ou vérité ? Qui est coupable ? Qui est innocent ? S'agit-il d'un réseau international ou d'un huis clos entre voisins ? Au fil de l'audience, le procès se retourne en une sorte d'affaire Dreyfus, version RMI et au cinquième sans ascenseur.

Le déroulement du procès devient une manière de revisiter les rebondissements de l'enquête, les méthodes des services sociaux, la vie à la Tour du Renard, quartier d'Outreau, ou de brosser les portraits de 17 accusés pris dans le tourbillon de l'affaire. Sept d'entre eux seront finalement acquittés. Dans une sorte de pirouette, ces ex-monstres seront sacrés "innocents nationaux" par le ministre de la justice qui les reçoit en grandes pompes. Six des condamnés ont fait appel. Au delà de l'erreur judiciaire, l'affaire d'Outreau est devenu le révélateur des fantasmes et des peurs de notre époque. Le juge avait raison: Outreau est bien" l'affaire du siècle", le nôtre.


desir-criminelLe Désir Criminel - Jacques Barillon et Paul Bensussan - Ed. Odile Jacob - Février 2004

La sexualité est sous haute surveillance. Nombre de conduites sexuelles encore récemment tolérées sont désormais condamnées. C'est cette évolution inquiétante que dénoncent ici les auteurs. Sous les feux croisés de leur expérience professionnelle, l'avocat et le psychiatre expert judiciaire mettent en examen... la sexualité. Pour éviter que le pas de la séduction au délit ne soit trop facilement franchi. Et que demain n'importe qui puisse être accusé de n'importe quoi. À charge pour lui de prouver son innocence.

Jacques Barillon est avocat, spécialisé en droit pénal et en droit des médias. Psychiatre et sexologue, Paul Bensussan est expert auprès des tribunaux.


dictature-emotionLa dictature de l'émotion, La protection de l'enfant et ses dérives - Florence Rault et Paul Bensussan
Ed. Belfond - Mars 2002

Un enseignant peut-il aujourd'hui consoler un enfant sans risquer une convocation à la brigade des mineurs ou une suspension par son académie ? Un père divorcé peut-il encore manifester de la tendresse à son enfant sans se voir suspecté d'être un abuseur potentiel ? Tout indique que notre société, bouleversée par quelques affaires particulièrement atroces, est entrée dans l'ère du soupçon.

En matière de protection de l'enfant, l'heure est à l'obsession de la maltraitance sexuelle et aux amalgames expéditifs. La réflexion a cédé le pas à l'émotion et aux fantasmes. Loin de nier la réalité de la violence sexuelle sur mineurs et forts d'une longue expérience clinique et judiciaire, un expert psychiatre et une avocate dénoncent ici ces multiples dérives. Fondée sur l'analyse de cas réels, La Dictature de l'émotion est un précieux outil de réflexion qui affronte courageusement les idées reçues et propose une vision nouvelle et percutante d'un sujet d'une brûlante actualité.
© 2008 Coordination Romande des Organisations Paternelles