Banniere de le crop
La cause des hommesLa Cause des Hommes - Patrick Guillot - Ed. Via Médias - Avril 2005

Bien engagé au Québec, émergent en Europe francophone, le mouvement des hommes est en marche.

A leur tour, les hommes se découvrent victimes d'injustices, de sexisme, et encore dépendants d'un stéréotype vieux de deux siècles. Ils prennent la parole et font face. Sous des formes diverses, de nombreux pères se mobilisent pour donner à leurs fils la nourriture masculine qu'eux-mêmes ont insuffisamment reçue. Les pères divorcés, marginalisés par des procédures iniques, militent pour le droit de chaque enfant à ses deux parents. Des hommes victimes de la violence, en particulier conjugale, brisent le silence et s'efforcent d'être reconnus. Dans les mouvements identitaires, les hommes apprennent à se parler et à se montrer, entre eux, tels qu'ils sont. Enfin, un courant pédagogique s'efforce de trouver des solutions au phénomène inquiétant de la sous-performance des garçons à l'école.


Homme et fier de l'êtreHomme et fier de l'être - Yvon Dallaire - Ed. Option Santé - Mars 2001

Les féministes ont accusé les hommes d'être responsables de tout ce qui allait mal sur cette planète et que c'était à cause d'eux si les femmes se retrouvaient dans des situations socioéconomiques défavorables. Elles leur ont dit qu'ils étaient tous des violeurs et des violents en puissance, qu'ils ne communiquaient pas, qu'ils étaient insensibles et inexpressifs, qu'ils ne pensaient qu'au sexe, qu'ils étaient des pères absents et quoi d'autre encore !

Beaucoup d'hommes ont copié et confirmé ces discours mis de l'avant par les féministes des années 60-70. Les hommes sont, à l'heure actuelle, le seul groupe contre lequel on peut déblatérer publiquement sans que personne, ni eux-mêmes, n'ose prendre leur défense. L'homme a laissé dire parce que lui-même en est venu à croire qu'aujourd'hui être homme, c'est tout ce qu'il ne faut pas être. De héros, les féministes en ont fait des zéros.

Pour la première fois, un homme, psychologue, sexologue, mari, père et heureux de vivre, ose se lever pour rétablir les faits. Pour la première fois, un homme attire notre attention sur les apports bénéfiques de l'homme sur le couple, la sexualité, les enfants et l'évolution de la société et de l'humanité. Il dénie plusieurs grands postulats du féminisme : le patriarcat, la non-communication des hommes, sa non-expression émotive, son non-engagement. Il réhabilite la masculinité aux yeux des hommes. Il dit aux hommes comment se tenir debout devant leur compagne !


Auand les hommes parlentQuand les hommes parlent - Patrick Guillot - Ed. Le souffle d'or

Préface de Guy Corneau
Véritable outil de croissance pour tous les participants, les groupes d'hommes contribuent à faire évoluer la condition masculine vers une plus grande authenticité, une meilleure communication, une approche beaucoup plus intime du vécu intérieur, qui aide à mieux se connaître soi-même, et à mieux gérer sa vie sur tous les plans.
Désormais, les hommes qui ont manqué de repères masculins structurants, ou qui ne se reconnaissent pas dans le stéréotype, ont une alternative, un lieu de ressourcement.

Un témoignage unique et rare sur l'homme, face aux nouveaux paradigmes du monde masculin dans notre société.

C'est au Québec que sont nés les premiers groupes d'hommes, sous l'impulsion du psychanalyste Guy Corneau, mouvement qui a très vite essaimé, en France et ailleurs.

Patrick Guillot vous propose de découvrir ce phénomène. Après en avoir esquissé l'historique, il vous convie à rencontrer quinze participants qui livrent à cœur découvert leur expérience, leur ressenti, et l'évolution que leur a apportée cette expérience.


Aider les hommes aussiAider les hommes aussi - Germain Dulac - Ed. VLB - 2001

Dans certains groupes de la population, les hommes utilisent les services de santé deux fois moins que les femmes. Serait-ce qu'ils sont mieux portants ? Ou est-ce parce que les services sont moins bien adaptés à cette clientèle ?

En fait, si les hommes apprennent jeunes à « endurer leur mal », l'auteur note aussi que les services de santé sont en quelque sorte façonnés par l'idée d'un client idéal qui posséderait des caractéristiques dites féminines, ce qui soulève la question des stéréotypes sexuels dans l'offre de services faite aux hommes.

Germain Dulac possède un doctorat en sociologie et, depuis 1994, il est chercheur associé et professeur à l'École de service social de l'Université McGill. Il a notamment publié Penser le masculin, en 1994.

© 2008 Coordination Romande des Organisations Paternelles